L'art pour la pensée : Sabine Marcelis

Art for thought: Sabine Marcelis

Des océans aux cieux, les déchets plastiques sont partout. Et ce ne sont pas seulement les morceaux de plastique évidents que nous voyons. Les microplastiques peuvent suivre les courants océaniques et voyager à travers les nuages, ce qui constitue une menace majeure pour notre environnement et notre santé. En fait, des études ont découvert des microplastiques dans les régions les plus reculées du monde, notamment dans l’Arctique, les Alpes et les Pyrénées. Les microplastiques peuvent même être trouvés dans l’air que nous respirons.
Des études récentes ont montré que ces minuscules fauteurs de troubles parcourent des milliers de kilomètres dans l’atmosphère, attirés par les courants de vent, interférant avec la formation des nuages ​​et potentiellement perturbant la température, les précipitations et même le changement climatique.

Les scientifiques s’inquiètent des minuscules morceaux de plastique qui flottent des bulles d’écume et des pneus de voiture et de leur impact potentiel sur notre climat. Lorsque les nuages ​​se forment, ils ont besoin de quelque chose auquel s’accrocher, comme de la poussière, du sel ou du sable.

Il y a beaucoup de ces fines particules dans le ciel et elles affectent tout, de la qualité de l'air que nous respirons à la couleur des couchers de soleil, en passant par le nombre de nuages. Désormais, les particules de plastique prennent leur part dans le jeu.

Même si ces particules de plastique ne restent que peu de temps, nous les respirons quand même. Des chercheurs ont découvert de minuscules morceaux de plastique dans les poumons humains, ce qui n'est pas très surprenant quand on y pense. Si le plastique vole dans l’air, il finira forcément à l’intérieur de nous aussi. Il s’agit d’un nouveau type de problème plastique dont nous ignorions même l’existence !

Il est clair que la pollution plastique est devenue un problème omniprésent qui nous concerne tous. Il est très important de réduire la quantité de plastique à usage unique dans notre quotidien. En travaillant ensemble, nous pouvons protéger notre planète et nous-mêmes des effets néfastes de la pollution plastique.

Faisons mieux, ensemble.

0 commentaires

Laissez un commentaire